Visite du monument

Tous les Mardis à 15h
de janvier à décembre et tous les derniers Vendredis de chaque mois

Rendez-vous
à l'Office de Tourisme

Réservation impérative
au 02 32 08 32 40

Les travaux de Norman Golb

C’est grâce aux travaux de l’historien paléographe américain Norman Golb, internationalement connu, que l’on a découvert le rôle fondamental que les juifs de Rouen ont joué en Occident au Moyen Âge. Spécialiste de l’étude des manuscrits hébraïques, il a montré que l’expulsion des juifs de France en 1306 avait rendu hasardeuses les traductions postérieures de français en hébreu et relevé les constantes erreurs de transcription que le nom de Rodom (= Rouen) avait subies dans les manuscrits et ouvrages hébreux ultérieurs.

Il a ainsi pu expliquer la complète occultation dont la communauté rouennaise avait été victime jusqu’à ce qu’il la ressuscite, d’abord dans un ouvrage en hébreu paru en 1976, puis dans "Les Juifs de Rouen au Moyen Âge, portrait d’une culture oubliée" paru en 1985. Travaillant à partir de nombreux manuscrits jusque là inexploités, il a fait resurgir de l’oubli l’histoire de la communauté juive rouennaise, particulièrement au cours des trois siècles qui vont du pogrom de 1007 à l’expulsion de 1306.

Ses recherches ont précédé puis coïncidé avec la mise à jour, lors de fouilles archéologiques, de deux édifices rouennais majeurs, l’un universitaire, l’autre privé, qui sont venus confirmer ses analyses.

Dès 1976, il a ainsi pu identifier comme une école des hautes études rabbiniques l’édifice monumental, datant du début du XIIe siècle, qui venait d’être découvert par hasard sous la cour du palais de justice, au nord de la rue aux Juifs, et qui constitue le plus ancien monument juif de France.

Puis, en 1982, était découvert au sud de cette même rue l'hôtel de Bonnevie qui, au XIIe siècle, à la fin du règne des Plantagenêt, avait appartenu au juif probablement le plus puissant de Normandie. Là encore, c’est à Norman Golb que l’on doit l’identification du bâtiment.


  Pour en savoir plus :  - Biographie de Norman Golb sur The Oriental Institute of the University of Chicago
   - Biographie de Norman Golb sur Wikipedia 

 
< Précédent   Suivant >