Visite du monument

Tous les Mardis à 15h
de janvier à décembre et tous les derniers Vendredis de chaque mois

Rendez-vous
à l'Office de Tourisme

Réservation impérative
au 02 32 08 32 40

Préface de François Zimeray et Pierre Albertini
Préface
Il y a trente ans a été découvert par hasard, sous la cour du palais de justice de Rouen, le plus ancien monument juif de France.

Le monument juif se situe, pour partie, sous l’escalier monumental de la Cour d’appel du palais de JusticeLa vocation de ce bel édifice roman, construit vers 1100, peut-être par le même architecte qui a bâti l’abbaye Saint-Georges de Boscherville, est restée longtemps nimbée de mystère. Synagogue, école rabbinique, résidence privée ? On s’interrogeait …

Jacques-Sylvain Klein, ancien adjoint au maire de Rouen et passionné par l’histoire de sa ville, a soigneusement analysé l’abondante littérature publiée sur le sujet. Il apparaît que la destination universitaire du monument est aujourd’hui avérée.

Avant même la découverte du monument, le professeur Norman Golb, de l’université de Chicago, mondialement connu pour ses travaux sur les manuscrits de la mer Morte, avait indiqué qu’une école des hautes études rabbiniques avait existé au  Moyen Âge à l’emplacement où, à la fin du XVe siècle, fut construit le palais de justice. Ce lieu, appelé le clos aux Juifs, se situait sur la paroisse Saint-Lô, juste au nord de la rue aux Juifs. L’école attirait les meilleurs étudiants, venus de toute la Normandie, les professeurs les plus réputés, comme Rashbam ou Menahem Vardimas, ainsi que d’éminents savants étrangers, tel l’andalou Ibn Ezra, qui a tant contribué à propager la connaissance de la culture arabe dans l’Europe médiévale.

Le grand théologien Maïmonide (1135-1204) soulignait qu’une école rabbinique est plus sacrée qu’une synagogue, parce qu’on y commente et on y transmet la Loi. C’est dire l’importance considérable de la découverte archéologique faite à Rouen en 1976. Non seulement, l’École de Rouen serait un des plus anciens monuments juifs d’Europe mais elle serait, plus encore, l’unique école rabbinique d’époque médiévale dont les vestiges archéologiques aient été préservés à travers le monde. A ce titre, elle mériterait d’être inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

C’est donc une découverte essentielle à la fois pour l’histoire de notre ville, pour l’histoire du judaïsme et pour l’histoire nationale. D’autant que les recherches de Norman Golb nous apprennent aussi que l’implantation de la communauté juive rouennaise remonte à l’époque gallo-romaine, que le royaume juif de Rouen exerçait son magistère sur toutes les communautés du nord de la France et que Guillaume le Conquérant avait emmené ses responsables en Angleterre pour y créer une maison-soeur.

Cette découverte archéologique de premier plan allait connaître un grand retentissement dans la presse nationale et internationale et provoquer une longue controverse scientifique sur la destination du monument.La paix entre les hommes repose d’abord sur la connaissance et le respect de la culture de chacun. C’est une leçon que nous devons méditer à l’heure où les tensions communautaires fragilisent la République, où l’Europe cherche à se construire dans le respect de sa diversité, où l’Histoire nous rappelle les horreurs dont les hommes sont capables lorsque la haine de l’Autre les saisit.

C’est pourquoi, par delà nos différences, nous entendons contribuer au rayonnement de toutes les cultures de notre patrimoine régional, chacune dans sa singularité. Dans cet esprit, nous unissons nos énergies pour obtenir que la prestigieuse École rabbinique de Rouen soit ouverte en permanence au public et pour qu’une exposition, présentée in situ, permette aux visiteurs du monde entier de découvrir l’histoire bimillénaire des juifs de Normandie.

Nous appelons tous les hommes de paix à joindre leurs efforts aux nôtres. Que soit par avance remerciés tous ceux qui, par leurs initiatives, rempliront ce devoir d’histoire et de mémoire et contribueront ainsi au rapprochement des hommes.

 

 

 

 Signature de François Zimeray

 Image

François Zimeray
Président de la Communauté
d'agglomération de Rouen
Pierre Albertini
Député de la Seine-Maritime
Maire de Rouen

 

 

 

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>