Visite du monument

Tous les Mardis à 15h
de janvier à décembre et tous les derniers Vendredis de chaque mois

Rendez-vous
à l'Office de Tourisme

Réservation impérative
au 02 32 08 32 40

La venue à Rouen du Pape Innocent II en 1131
Le Royaume Juif de Rouen

Soucieux d’élargir les soutiens à Innocent II, Bernard de Clairvaux, fondateur de l’ordre cistercien, organise la venue à Rouen du nouveau pape en 1131, pour y recevoir l’appui du clergé rouennais et de la communauté juive.Le concile d’Étampes, convoqué en octobre 1130 par le roi Louis VI le Gros, avait consacré le ralliement des évêques français au pape Innocent II durant le schisme qui l’opposa à Anaclet II. La prise de position de Bernard de Clairvaux, le plus éminent ecclésiastique français de son temps, avait pesé lourd dans ce soutien. Dans les mois qui suivirent, Bernard de Clairvaux chercha à élargir encore les soutiens dont Innocent II pouvait disposer. Il obtint le ralliement du roi d’Angleterre Henri 1er Beauclerc et de l’empereur d’Allemagne Lothaire. Cherchant à se concilier l’appui du clergé rouennais, Bernard profita de la présence du roi Henri 1er dans sa ville pour amener le pape chez son ami l’archevêque Hugues d’Amiens.

Bernard de Clairvaux

 

Innocent II arriva à Rouen le 9 mai 1131 et, comme l’écrit Guillaume de Malmesbury, le roi l’honora de présents, non seulement de sa part personnelle mais aussi de la part des nobles, et même en plus de celle des juifs. C’est dire le rôle fondamental que la communauté juive de Rouen jouait alors et l’influence qu’elle pouvait avoir dans la reconnaissance d’Innocent II par les juifs d’Europe occidentale. Au point d’ailleurs que, dix ans plus tard, dans son traité Contre l’obstination invétérée des juifs, Pierre le Vénérable crut nécessaire de préciser que le Messie annoncé par les juifs ne saurait évidemment s’incarner dans ce roi qu’un certain nombre d’entre vous prétendent avoir à Narbonne et que d’autres prétendent avoir à Rouen.

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>